Curriculum Vitae de Chauderon Graffiti (Street Art)

Graffiti Gospel
sous ce titre, un article a paru dans Hors Lignes n° 54 : Les graffiti modernes seraient d'abord apparus à Philadelphie et auraient ensuite vraiment explosés à New York dans les années 1970. Des professionnel peuvent couvrir une rame de métro avec 30 boites de peinture à dispersion. La phénomène est maintenant mondial.

Il existe un site intéressant sur le thème : Graffiti and Art (http://www.globalstreetart.com)

juin 2002 : La Direction de la Ville de Lausanne lance sa première campagne de nettoyage...

Avril 2003 : le journal Construire consacre un article avec photos aux "Quatre disciplines du hip-hop : le rappeur, le Dj, le danseur, le graffeur...et parle de l'Universal Zulu Nation of Switzerland Romandie (renseignement sous www.reprezent.ch)

A Lausanne, le Délégué à la Jeunesse soutien la culture Hip-hop et défend l'organisation de mini-festivals de musiques et performance. Succès : en été 2005, les Ateliers d'art urbain ont lieu avec la participation de 20 jeunes, un vrai tabac!

2004-2005 : L'EPER et la Fondation Education et Développement, diffuse "Sur ton palier", le hip-hop face au racisme (www.eper.ch)

La Ville de Lausanne accorde des endroits aux graffeurs pour exercer leur art, ce qui est appréciable.

...et les sites publient des avertissements
"Ces photos de graffiti ont pour seul but de faire découvrir l'art urbain lausannois. Elles n'ont pas pour vocation d'inciter à la dégradation et au vandalisme."

Les oeuvres photographiées n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Avec une trentaine de partenaires de 15 pays (galeristes spécialisés), le Street ArtProject du géant américain propose plus de 5000 oeuvres en haute définition et une centaine d'expositions en ligne. Il traite aussi de l'histoire du street art et de ses artistes. (20minutes 12.6.2014), voir aussi (https://streetart.withgoogle.com)


voir détail    /   
retour

source : norm_DSCN0506.JPG source : norm_DSCN0507.JPG source : norm_DSCN0501.JPG